Galnet? Aux oubliettes ! Le Piaf, journal satirique galactique.

Category archive

Communauté

Le Club serait-il sur le point de sortir de l’ombre ?

dans Alliance/Communauté/Empire/Federation/Palin/Rapports indépendants/Thargoids Par

Voici maintenant plusieurs semaines que la rédaction examine avec la plus grande attention les événements qui se produisent dans Pleiades Sector.

Si vous êtes un de nos lecteurs assidus, vous aurez certainement noté quelques articles qui faisaient état de quelques changements quasiment passé inaperçus mais d’une grande importance, tout du moins pour ce qui est de la finalité qu’on est en droit de leur supposer compte tenu des éléments en notre possession, éléments que nous avons portés à votre connaissance.

Si ça n’est pas le cas, nous vous conseillons de lire les articles suivants :

 

Les Thargoïdes sont de retour !

Oresrians, Singularity mouvement, Blocus de Procyon

Wreaken Wrecked

Libérez Palin !

Le mensonge derrière l’opération communautaire

Breaking News : L’Oracle de Pleiades Sector

[Latest News] Outbreaks, Sirius, Pleiades Sector

[Breaking News] Présence très affaiblie des fédéraux à Maia

 

Rappel des faits.

 

Le 17 juin 3303, on nous a claironné que les Thargoids étaient de retour, ce qui est probablement vrai, si on en croit ce que nous avons pu découvrir plus tard.

C’est la façon dont ce retour nous a été annoncé qui est quelque peu problématique.

Vous pouvez lire le détail de tout cela dans l’article Les Thargoïdes sont de retour mais nous allons quand même prendre ici quelques minutes pour expliquer tout ça.

Un signal de détresse a été reçu par quelques Cmdrs pointant sur le système HIP 17044. Dans ce système fut découvert les épaves encore fumantes d’une flotte fédérale composée de croiseurs Farraguts, de Federal Corvettes et de leurs escortes habituelles. Pas un vaisseau en état de voler, plus aucun survivant. Les traces sur ces vaisseaux laissaient supposer que l’attaque avait été menée à l’aide d’armes totalement inconnues. Une balise de communication a été retrouvée sur le site, totalement intacte, et émettant en boucle : Les Thargoids sont de retour. Cependant, un examen attentif de l’épave d’un des croiseurs a permis de capter un message crypté. Une fois décrypté, ce message évoquait l’attaque en disant qu’elle avait été menée par des vaisseaux de nature inconnue. Notons que quelques temps plus tôt, le Pr Palin avait indiqué que ce que nous nommions jusqu’à lors “vaisseaux inconnus” étaient en fait des vaisseaux Thargoids. Nous ne pouvons pas douter du fait que la chaîne de commandement à bord de ces croiseurs avait cette information à l’esprit lorsqu’elle a dit être attaquée par des vaisseaux inconnus. Sauf à avoir vécu reclus hors de toute information, la hiérarchie du bord savait que ce que nous nommions jusqu’ici “vaisseaux inconnus” étaient des vaisseaux Thargoids. Donc pourquoi avoir parlé de vaisseaux inconnus concernant leurs assaillants ? La rédaction de The Onionhead pense, pour sa part, et jusqu’à preuve du contraire, que ce convoi n’a pas été attaqué par des Thargoids et qu’on veut nous le faire croire. Et il semble bien que ça marche. A la suite de ces découvertes, personne ne remit en cause la version officielle nous annonçant que les Thargoids avaient attaqué et totalement détruit ce convoi. Notons également que ce convoi transportait le fruit du larcin d’un commando fédéral, des données volées au Pr Palin peu de temps avant.

 

Dans le même temps, Pleiades Resources Enterprise poursuivait son expansion dans Pleiades Sector au nom des intérêts fédéraux.

 

C’est également durant cette période que le dernier message transmis par le Cmdr Salomé fut retrouvé, son testament en quelques sortes. Dans ce message, elle confirmait les journaux de Teorge que Raan Corsen, Tsu Annabelle Singh et Yuri Nakamura avait pu transmettre le 29 avril 3303, journaux enregistrés par Rebecca Weston. L’une et l’autre disait qu’une organisation tapie dans l’ombre, très puissante, manipule encore aujourd’hui les mega-corporation et les superpuissances dans le but de réaliser un agenda dont la finalité nous est totalement inconnue.

 

Les choses sérieuses commencent.

 

Le 3 juillet 3303 débutait Operation Sirius Business répondant à l’appel posthume de Salomé en s’attaquant à Sirius Corporation.

Le jour suivant, c’était au tour de Deus Ex Machina Initiative (voir l’article  Libérez Palin !) de débuter. Cette dernière n’est pas une opération à proprement parler mais regroupe un certain nombre d’opération en cours ou à venir destinées à pousser l’organisation agissant dans l’ombre évoquée par les Cmdrs Weston et Salomé à en sortir. Visiblement, Deus Ex Machina Initiative faisait suite aux divers éléments rendus publics dans nos colonnes.

Plusieurs opérations sont donc menées conjointement et de façon coordonnées :

Singularity Movement, demandant que les fédéraux quitte Pleiades Sector et lève l’assignation à résidence pesant sur le Pr Palin (voir les articles Oresrians, Singularity Movement, Blocus de Procyon, et Libérez Palin !), et Operation Burn Elites (voir l’article [Latest News] Outbreaks, Sirius, Pleiades Sector), reprenant les mêmes revendications que celles annoncée par Singularity Movement, associées à celles de la levée des permis nous empêchant d’accéder à Col 70 Sector (voir l’article Wreaken Wrecked), Barnard’s Loop, Regor Sector et au système HIP 22460.

 

Operation Sirius Business a fait beaucoup de bruit car elle avait été menée de façon assez efficace.

De son côté, Singularity Movement ne disposait pas des même moyens humains et matériels si bien que ces débuts ont été un peu plus difficiles. Une première victoire avait suivi de près la création du mouvement lorsque ses combattants avaient pu mettre en déroute le croiseur Farragut posté à Maia. Mais ça n’était suffisant pour parler de victoire décisive.

Cette victoire s’est produite avant-hier. Aujourd’hui, Pleiades Resources Enterprise ne contrôle plus du tout le système Maia.

 

La lumière est la chose qu’ils craignent le plus.

 

Entre le début du mois de juillet et la fin de ce même mois, nous avons assisté à un changement de stratégie de déploiement de la part de ce Club.

Voyant que sa pièce principale dans Pleiades Sector, Pleiades Resources Enterprise, allait être en difficulté, et ne souhaitant pas que la Fédération apporte un soutien trop voyant à la corporation, un nouvel élément fut déployé dans ce secteur stratégique : The Oracle.

The Oracle est un mega-ship contrôlé par une mystérieuse corporation nommée I.P.S.A.L. Project. Deux autres corporations toute aussi inconnue et tout aussi indépendante ont également leurs bureaux dans le mega-ship : Janus Incorporated et Rational Logistics.

Nous avons immédiatement évoqué tout cela dans nos colonnes (voir l’article L’Oracle de Pleiades Sector), indiquant que, puisque les manoeuvres du Club, par l’entremise de la Fédération, via Pleiades Resources Enterprise, étaient maintenant révélées en pleine lumière, il n’avait plus d’autres recours que de déployer de nouvelles pièces sur l’échiquier, inconnues jusqu’ici. Ceci s’est confirmé avec l’arrivée très récente de Abroin Universal PLC sur la scène.

Toutes ces corporations partagent les mêmes traits.

Elles sont nouvelles, inconnues du grand public et elles s’affichent comme étant indépendantes.

Cependant, il suffit de suivre l’argent pour réaliser que ça n’est pas le cas.

I.P.S.A.L. Project, Janus Incorporated et Rational Logistics proposent toutes trois des missions à destinations de systèmes dans Pleiades Sector contrôlés tout aussi bien par la Fédération que l’Empire tandis que l’opération communautaire lancée récemment par Abroin Universal PLC témoigne clairement de son allégeance à l’Alliance.

 

Tout ceci n’est qu’écrans de fumées cachant d’autres écrans de fumée destinés à cacher un agenda que cette organisation tient à tout prix à conserver secret, quitte pour cela à tuer en toute impunité.

 

Aegis.

 

Et voici qu’aujourd’hui même, notre Pravnet chérie nous annonce la création d’une organisation, Aegis, dont le but serait purement scientifique ! N’oublions pas que dans l’antiquité, sur Terre, Aegis était le bouclier qui rendait le dieu Zeus invincible car la tête de Medusa était placée en son centre et qu’elle pétrifiait quiconque la voyait.

Aujourd’hui, le Club nous montre qu’il a décidé de se cacher en pleine lumière !

 

Mais nous ne sommes pas dupes.

 

Quand la Pravnet écrit : Certaines voix s’élèvent toutefois pour souligner le manque de coordination générale. Nous lisons : de nombreuses opérations destinées à déstabiliser nos efforts en vue de réaliser notre agenda se déroulent actuellement, cela doit cesser.

Quand elle poursuit : Si je ne peux qu’applaudir toutes les initiatives consacrées à l’étude des Thargoids, il me paraît évident que nous serons bien plus efficaces si nous présentons un front uni. Nous lisons : Bravos les gars, vous êtes bien plus efficaces que nous le pensions et nous vous avons sous-estimés, nous ne ferons plus cette erreur et cette fois, nous allons vous opposer un front uni.

 

Nous pouvons aujourd’hui dire sans prendre trop de risque de nous tromper que le Club est composé de membre éminent de la Fédération, de l’Empire, de l’Alliance et de mega-corporations (Sirius et Wreaken Construction & Mining, ou encore Bank of Zaonce, pour ne parler que des plus évidentes).

Nous pouvons également dire que ce Club a un agenda à mettre en oeuvre dans lequel vous et moi ne sommes que des pions que l’on peut éliminer à loisir s’il devient gênant et si l’occasion se présente.
Enfin, nous avons toutes les raisons de douter de la bienveillance de ce Club à l’égard des quelques 6 billions d’âmes qui peuplent notre galaxie, sinon cet agenda sera connu de tous, soumis à l’approbation de tous, sans aucune peur qu’il soit refusé ou modifié.
Une menace pèse sur l’humanité actuellement, et cette menace n’est certainement pas celle d’une invasion des Thargoids, mais plutôt l’absence de transparence et la volonté de puissance de quelques individus riches et disposant d’un grand pouvoir.

 

Qui sait ce qu’ils seront capable de faire ?

 

Cet article sera probablement mis à jour si le besoin s’en fait sentir.

AM I Sirius ?

dans Communauté/Indépendants/Rapports indépendants/Sirius Par

La rédaction avait prévu de faire le point sur la situation du dominion de Sirius Corporation aujourd’hui car un de nos journalistes a constaté cette nuit quelques changements intéressants dans les systèmes de la mega-corp : Sirius Corporation est en retraite.

 

J’ai donc rejoins le serveur vocal de l’Operation Sirius Business afin d’en savoir plus.

Je dois bien avouer que l’accueil fut plutôt froid, et le mot est faible. Pour commencer, il m’a fallu plusieurs heures  beaucoup de temps pour obtenir d’un administrateur qu’il daigne répondre à ma demande d’accès Press, mais au final, le type d’accès qu’il m’a donné ne m’aurait pas permis de disposer des informations nécessaires à la rédaction d’articles décents sur le sujet. En outre, toute demande supplémentaire de ma part d’obtenir cet accès est restée sans réponse. Après plusieurs heures à attendre avoir à nouveau attendu en vain qu’on daigne répondre, j’ai quitté ce serveur.

 

Dans le même temps, j’étais en discussion sur un des réseaux sociaux les plus fréquentés de la communauté pour obtenir un peu plus de détails de la part de DJTruthsayer, le Cmdr à l’origine de l’Operation Sirius Business, dirigeant de la faction Sovereignty.

 

Voici ce qu’il m’a dit : Op:SB est une opération qui regroupe 24 groupes de pilotes différents, engagé dans cette attaque contre Sirius Corporation. Nous sommes ici pour des raisons qui nous sont propres, mais la principale motivation pour nous est de créer plus de contenu à nos membres.

 

Nous sommes organisés assez simplement. Chaque groupe envoi un leader qui rejoint notre serveur vocal afin de planifier l’opération, chacun disposant d’un poid égal. Plus concrètement, nos experts désignent les cibles et la façon de travailler leurs influences et nous suivons leurs consignes.

 

Nous avons mis Sirius Corporation dans l’incapacité de contrôler Takarua et maintenant, nous forçons leur retraite de Avik. Notre plan à long terme est de faire en sorte que Sirius Corporation perde le contrôle de chacun des systèmes ou la mega-corp se trouve, et les forcer à la retraite lorsque cela est possible.

 

De la langue de bois de communiquant bien corporate, comme vous pouvez le constater.

 

A la question : Pensez-vous que l’opération Protest Against Wreaken ou encore celles engagées dans le cadre de Deus Ex Machina Initiative aient des affinités avec la vôtre en terme d’objectifs ?

 

Il a répondu : Ces groupes sont libres de venir se joindre à nous et nous serons heureux de les accueillir. Notre but principal est d’offrir du fun à nos membres.

 

Vous avez bien lu : offrir du fun à ses membres !

 

Et je passe sur le simple fait que DJTruthsayer semble totalement ignorer qu’il se passe des choses en dehors de ce qu’il organise. Ce serait risible si des vies n’étaient pas en jeu.

 

Cette horde désordonnée et disparate manquant totalement de discrétion ne semble absolument pas concernée par le fait que toutes les politiques menées actuellement dans la Voie Lactée soient dirigées par un groupe occulte disposant d’un pouvoir énorme. Ils ne semblent d’ailleurs pas plus concernés par les vies qu’ils suppriment durant leur opération puisque c’est pour le fun.

Mais quoi d’étonnant, après tout, puisque durant le peu de temps que j’ai pu accéder à leur serveur vocal, j’ai pu constater la présence en bonne place de membres éminents du SDC, dont le tristement célèbre Besieger, celui-là même qui a tué le Cmdr Salomé le 29 avril dernier. Il semble s’être remis de la destruction de son vaisseau peu de temps après. Et dire que le porte-parole de l’Operation Sirius Business annonce publiquement que l’opération s’est décidée après que le texte Salomé’s Requiem ait été rendu public.

Peu importe les morts, the show must go on, et à grand renfort de paillettes si possible !

 

Dans le même temps, les services de communication de la mega-corp restent silencieux sur cette attaque menée contre elle. Seule la presse locale en parle. Possible même que cela amuse Sirius Corporation. On peut même supposer sans trop prendre le risque de se tromper que cela arrange même les affaires du puppetmaster.

 

Du côté de notre comité de rédaction en revanche, hors de question de poursuivre la couverture d’une telle mascarade puisqu’on nous refuse de faire notre travail correctement, nous préférons de loin nous attarder plus longuement sur des sujets plus sérieux, là où nous serons libres d’exercer en toute liberté.

Breaking News: Operation Burn Elites

dans Communauté/Empire/Federation/Fédération des Pilotes/Indépendants/Palin/Rapports indépendants Par

Tandis que le Cartel de l’Ombre nous envoi son Oracle dans les Pleiades, Deus Ex Machina Initiative voit grossir ses rangs.

 

L’Operation Burn Elites, tel est son nom, a été rendue publique hier dans la soirée en toute discrétion et s’est aussitôt rattachée à l’Initiative.

Son objectif n’est rien que moins que faire le siège de la Fédération des Pilotes à Shinrarta Dezhra.

Au nombres des revendications à satisfaire pour la levée du siège, on trouve l’annulation de quelques permis bloquant l’accès aux secteurs Col 70, Barnard’ Loop, Regor, ainsi que le permis bloquant HIP 24460, la fin de l’assignation à résidence par les feds pesant sur le Pr Palin, reprenant à son compte la revendication du Singularity Mouvement également partie prenante de l’Initiative, le retrait des troupes fédérales et impériales, – ce dernier point est nouveau -, et la fin de toute ingérence des superpuissances dans Pleiades Sector.

 

La Rédaction a tenté d’en savoir plus en prenant contact avec le Cmdr qui avait posté l’annonce publique du lancement de l’Operation pour lui demander de nous en dire plus mais il n’a même pas répondu au moment où nous écrivons ces lignes.

 

La Fédération des Pilotes assiégée à Shinrarta Dezhra, rien que ça !

Il faut être sacrément inconscient, ou alors être vraiment sûr de soi, pour se lancer dans une opération pareille.

En même temps, il faut bien dire qu’ils ont choisi le bon moment.

En effet, depuis le 4 juillet dernier, la situation sociale et politique dans le système Shinrarta n’est pas très bonne pour la Fédération des Pilotes. De nombreux mouvements de contestation ont éclaté et se sont répandus comme une traînées de poudre dans tous les lieux où la faction est présente dans le système.

Profitant de l’occasion, The Dark Wheel, jusque là plutôt calme, a redoublé d’effort pour développer son réseau commercial. Et elle a bien fait puisqu’aujourd’hui, cette dernière est en boom économique.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres, à ce qu’on dit.

 

The Dark Wheel. Ils suscitent généralement autant de fascination, de crainte et d’admiration. Être toujours là après plusieurs siècles de tourmente a de quoi créer ce genre de sentiment, effectivement.

 

Bien malin celui qui pourra annoncer ce sur quoi tout ceci débouchera, mais une chose est sûre, cela ne va sûrement pas arranger les petites affaires de notre cher puppetmaster.

Ou pas, qui sait.

 

Summer Great Expedition

dans Communauté/Indépendants/Rapports indépendants Par

Depuis que la technologie de nos réacteurs FSD s’est améliorée, l’exploration de l’espace profond en a été considérablement bouleversée. L’époque des pionniers est révolue. La Galaxie s’est réduite et des points auparavant difficile d’accès sont maintenant à la portée du plus grand nombre, moyennant tout de même un effort de longue haleine et une certaine prise de risque.

 

Nos chers dirigeants restent bien au chaud dans la promiscuité offerte par cette petite bulle habitée. Elle semble leur convenir, même s’il est vrai qu’ils s’y sentent à l’étroit, à voir leurs politiques clairement expansionnistes. Ils ont le nez dans le guidon de leurs magouilles, de leurs manipulations, et certains, même, déteste voler dans l’espace. Ils s’imaginent donc que ce qu’ils vivent est grand, beau, et le pouvoir qu’ils exercent ou pensent exercer sur nos vies leur procure la jubilation qu’on peut ressentir lors de la perte de lucidité qui accompagne généralement les accès psychotiques. On ne peut pas leur en vouloir, l’exercice du pouvoir demande d’assourdir les cris de la conscience et l’empathie qui caractérise notre espèce. Il en a toujours été ainsi et cela est encore plus vrai aujourd’hui alors que l’histoire humaine n’a jamais connu de dominions aussi étendus.

 

Les pantins que sont nos dirigeants ont toujours exprimés leur mépris pour la communauté des explorateurs indépendants, et pour cause, elle leur rappelle à quel point ils manquent de recul et la hauteur de la vacuité de leurs ambitions.

 

C’est pourquoi nous allons donner aujourd’hui la parole à cette communauté, et en particulier à une expédition : la Summer Great Expedition, lancée pour rejoindre Beagle Point sur les traces des pionniers de l’expédition Distant Worlds.

Son organisateur, le Cmdr Kazahnn Drahnn, a bien voulu répondre à nos questions.

 

The Onionhead/le Piaf : Bonjour Cmdr Kazahnn Drahnn. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs ?

 

Kazahnn Drahnn : Bonjour à toutes et à tous, donc je me présente, je suis le Cmdr Kazahnn Drahnn de la LOSP. Je suis aux commandes d’un Anaconda, le “Venator”, que j’ai optimisé grâce aux ingénieurs en classe V pour l’exploration.

Mon équipage est composé d’une trentaine de personnels principalement militaire, même si le vaisseau n’est pas armé, avec tout de même une équipe scientifique afin d’étudier toute les trouvailles éventuelles.

Je suis rattaché, depuis peu, à la division Magellan au sein de la LOSP, ce qui m’a permis de constituer la Summer Great Expedition.

 

TOP : Comment vous est venu l’idée de monter une si longue expédition ? Je rappelle que la Summer Great Expedition est une expédition à destination de Beagle Point.

 

Kazahnn Drahnn : Une soirée du mois de mars 3303 je me trouvais dans le secteur des Pleiades avec les Cmdrs Yuksarr et Kalhaan et nous étions à la recherche du Cmdr Salomé. Après plusieurs heures de recherches dans les systèmes en croisant nos données et en nous renseignant auprès des divers vaisseaux des autres factions à sa recherche, nous avons décidé de cesser les investigations.

Le Cmdr Kalhaan est rentré à Jitabos, puis, Yuksarr et moi-même sommes descendus encore un peu plus bas du côté de 46 Eridani. Nous avons alors pu échanger sur nos futurs projets et l’un d’eux nous était commun. Celui de se rendre à Beagle Point.

C’est ainsi qu’a émergé l’idée de réunir un petit groupe d’explorateur pour nous y rendre.

 

TOP : Combien de pilotes participent ? Sont-ils tous des explorateurs chevronnés ?

 

Kazahnn Drahnn : A l’heure actuelle la Summer Great Expedition compte 79 commandants, dont 46 pour la flotte A et 33 pour la flotte B.

Certains sont des explorateurs chevronnés, d’autres sont des novices. Mais désormais, je pense qu’on peut tous être qualifié d’explorateurs chevronnés, si vous me le permettez. Toutefois, tous, qu’importe leur niveau au départ de l’expédition, ont beaucoup appris durant le voyage. Nous nous sommes tous serrés les coudes dans les moments difficiles, comme le jour où nous avons perdu notre premier SRV lors d’un terrible accident au premier Waypoint dans la Nébuleuse Eta Carina. D’ailleurs, pour la petite anecdote le lieu de l’accident a été référencé dans le “Galactic Mapping Project” sous le nom de “Hathor’s Prophecy”, un mélange du nom des deux commandants impliqués dans le drame.

 

TOP : Une expédition francophone donc, mais j’ai cru comprendre que des anglo saxons et des germanophones étaient également de la partie ?

 

Kazahnn Drahnn : Dans un premier temps, l’expédition se destinait à être exclusivement francophone, voir même uniquement réservée aux membres de la LOSP. Cependant, après réflexion, j’ai décidé d’ouvrir celle-ci à tous les membres de la communauté francophone, afin de faire profiter à un maximum cette expérience à plusieurs de l’autre côté de la galaxie.

Puis, en publiant notre expédition sur le forum de Frontier, plusieurs commandants anglophones ont décidé de participer au périple et c’est avec grand plaisir que nous les avons accueilli.

Enfin, le Cmdr Melbus étant bilingue (germanophone), celui-ci a fait savoir à la communauté allemande que nous partions vers Beagle Point et c’est ainsi que nous avons également pu compter parmis-nous des allemands.

 

TOP : Vous avez eu à déplorer quelques pertes d’après ce que je sais ?

 

Kazahnn Drahnn : Globalement, toute l’expédition s’est bien déroulée.

Mais comme je l’ai cité dans la question ci-dessus, notre première perte fût à déplorer lors du premier waypoint dans la nébuleuse Eta Carina. Un accident impliquant un SRV et un ASP Explorer (voir plus haut).

Puis, nous avons perdu le Cmdr Snake (germanophone) lors du waypoint dans le système Rendezvous Point, celui-ci a mal négocié sa descente sur la planète et a été détruit instantanément.

Ensuite, le Cmdr Mist0 s’est écrasé lors d’une mauvaise manoeuvre en recherchant des geysers ou autre POI sur une mystérieuse planète identifiée dans le Galactic Mapping Project sous le nom de “Heavenly Mists” car très dense en brume et possédant un relief particulièrement escarpé, donc très dangereuse.

Le Cmdr Astrix Swayer a également perdu son Diamondback Explorer suite à des incidents techniques à répétitions.

C’est, pour la flotte A, les trois pertes que nous avons eu à déplorer.

Pour la flotte B, il y a également eu quelques victimes. Le Cmdr Penpenbf a été détruit par une bande de pirate lors de son arrivée à Sagittarius A*, impensable aussi loin de la bulle mais pourtant c’est une réalité. Et le Cmdr Alexis qui a eu des soucis techniques qui ont causé sa perte.

Je crois que c’est à peu près tout.

 

TOP : Ce genre d’expédition est tout sauf une promenade de santé, comme le laissent bien trop souvent entendre les officiels de divers bords. Concernant les deux convois, pourquoi avoir scindé l’expédition en deux convois ?

 

Kazahnn Drahnn : Avoir scindé l’expédition en deux parties est venu d’une nécessité de certains d’entre nous, qui proviennent de la Wing Atlantis, d’effectuer un autre trajet. Leur objectif n’était pas d’atteindre Beagle Point contrairement à nous, mais nous avons tout de même décidé de nous réunir sous une même bannière au moins pour les deux premiers waypoints. Nous avons effectué la séparation de la flotte dans le Hawking’s Gap. Leur objectif était d’effectuer une reconnaissance des bases abandonnées que l’on peut retrouver dans le Hawking’s Gap et le Conflux, tout en passant par Sagittarius A* et Colonia. Ceci à des fins personnelles.

 

TOP : Vous m’aviez dit, off, que la SGE s’était très impliquée dans le Galactic Mapping Project ? C’est un projet que nous connaissons très bien à la rédaction, certains d’entre nous y ont activement participé. Pouvez-vous nous parler de tout ça ?

 

Kazahnn Drahnn : L’expédition est bien entendu partenaire du Galactic Mapping Project. Pour faire bref, la LOSP est l’alliée des Children of Raxxla depuis fort longtemps et nous avons toujours travaillé main dans la main qu’importe les contextes géopolitiques. Cela m’a paru une évidence de nous rapprocher de Erimus Kamzel et du Galactic Mapping Project pour un projet aussi ambitieux.

L’idée est de répertorier toutes les particularités que peut renfermer notre galaxie afin d’améliorer la carte de navigation de tous les pilotes dans leurs futurs voyages au sein de la Voie Lactée.

Actuellement, l’expédition a proposée plusieurs POI et trois ont été retenu pour enrichir la carte galactique :

 

 

TOP : Maintenant que vous disposez d’une plateforme de communication dédiée aux explorateurs francophones, vous disposez de fondations solides pour de futur projets. Avez-vous déjà de tels projets ?

 

Kazahnn Drahnn : La Summer Great Expedition ayant été un franc succès, nous avons d’ores et déjà commencé, effectivement, à penser à d’autres expéditions / explorations plus ou moins longues. Mais je ne peux pas vous en dire plus car elles sont encore à l’état de projet.  

 

TOP : Merci beaucoup de nous avoir consacré un peu de votre temps, et bon vol à toute l’expédition.

 

Kazahnn Drahnn : Je vous remercie également et bonne continuation à votre journal qui est fort apprécié auprès de mon équipage et auprès des équipages des autres vaisseaux également.

Retour Haut de page