Le moineau qui voulait être plus grand que l’aigle.

dans Divers/Indépendants/Rapports indépendants Par

Depuis que nous avons découvert les bases abandonnées de l’INRA, les réactions ne manquent pas.

Depuis les plus hautes sphères du pouvoir galactique jusqu’aux factions les plus petites, personne ne semble avoir été indifférent à ces découvertes.

 

J’en prend pour exemple ce qui se passe au sein du Black Bird Consilium.

Peu de pilotes connaissent cette faction.
Exception faite de la communauté francophone, pour qui cette faction est très connue, personne ne doit connaître leur existence.

Installée dans le système Munfayl et alentours depuis plusieurs années maintenant, la faction s’est toujours auto-proclamée rempart de l’Humanité contre les Thargoids.

 

Plus récemment, un coup d’Etat au sein du Consilium a, semble t-il, évincé les tenants d’une tendance affairiste entièrement calquée sur Sirius Corporation, l’étendue, le pouvoir et l’épaisseur du portefeuille en moins. Ce coup d’Etat vise à rétablir le Consilium sur les rails qui étaient les siens avant que ces affairistes tentent d’en prendre le contrôle. Et visiblement, c’est la publication des enregistrements découverts sur chacune des bases abandonnées de l’INRA qui aurait été l’élément déclencheur, du moins si on en croit le calendrier.

 

Je sais que, par ailleurs, Mme Alvina de Messalina, qui est à l’origine de la création de la Wing Atlantis, groupe avec lequel OSIRIS avait travaillé étroitement pour découvrir ces bases, était un membre influent du Consilium avant que la tendance affairiste n’en prenne le contrôle.

 

Dans un article récemment publié sur le média de propagande du Consilium nommé Vox Veritas, qui n’a rien à envier à Galnet, le journaliste évoque des sources qui lui aurait laissé entendre que le soi-disant Club manipulerait la tendance affairiste du Consilium ?

Comment peut-on sérieusement imaginer une seconde que cette clique de manipulateurs de haute volée agissant dans l’ombre depuis des centaines d’années sans que personne n’ai encore pu découvrir qui ils sont et disposant du pouvoir colossal de manipuler l’histoire de la civilisation, – rien que ça ! -, irait se priver de quelques ressources pour aller manipuler l’instance dirigeante d’une obscure faction ne pesant rien dans le concert des super puissances galactiques ?

 

On a l’impression d’être dans cette ancienne fable terrienne où une grenouille tentait de devenir plus grosse qu’un boeuf. Et si je me souviens bien, la grenouille fini mal dans cette histoire.

 

Plus sérieusement, excepté le fait que le Black Bird Consilium dirige une bande de bas du front sensibles de la gâchettes, je ne vois vraiment pas ce qui pourrait pousser le soi-disant Club à manipuler la tendance affairiste du Consilium.