Le Club serait-il sur le point de sortir de l’ombre ?

dans Alliance/Communauté/Empire/Federation/Palin/Rapports indépendants/Thargoids Par

Voici maintenant plusieurs semaines que la rédaction examine avec la plus grande attention les événements qui se produisent dans Pleiades Sector.

Si vous êtes un de nos lecteurs assidus, vous aurez certainement noté quelques articles qui faisaient état de quelques changements quasiment passé inaperçus mais d’une grande importance, tout du moins pour ce qui est de la finalité qu’on est en droit de leur supposer compte tenu des éléments en notre possession, éléments que nous avons portés à votre connaissance.

Si ça n’est pas le cas, nous vous conseillons de lire les articles suivants :

 

Les Thargoïdes sont de retour !

Oresrians, Singularity mouvement, Blocus de Procyon

Wreaken Wrecked

Libérez Palin !

Le mensonge derrière l’opération communautaire

Breaking News : L’Oracle de Pleiades Sector

[Latest News] Outbreaks, Sirius, Pleiades Sector

[Breaking News] Présence très affaiblie des fédéraux à Maia

 

Rappel des faits.

 

Le 17 juin 3303, on nous a claironné que les Thargoids étaient de retour, ce qui est probablement vrai, si on en croit ce que nous avons pu découvrir plus tard.

C’est la façon dont ce retour nous a été annoncé qui est quelque peu problématique.

Vous pouvez lire le détail de tout cela dans l’article Les Thargoïdes sont de retour mais nous allons quand même prendre ici quelques minutes pour expliquer tout ça.

Un signal de détresse a été reçu par quelques Cmdrs pointant sur le système HIP 17044. Dans ce système fut découvert les épaves encore fumantes d’une flotte fédérale composée de croiseurs Farraguts, de Federal Corvettes et de leurs escortes habituelles. Pas un vaisseau en état de voler, plus aucun survivant. Les traces sur ces vaisseaux laissaient supposer que l’attaque avait été menée à l’aide d’armes totalement inconnues. Une balise de communication a été retrouvée sur le site, totalement intacte, et émettant en boucle : Les Thargoids sont de retour. Cependant, un examen attentif de l’épave d’un des croiseurs a permis de capter un message crypté. Une fois décrypté, ce message évoquait l’attaque en disant qu’elle avait été menée par des vaisseaux de nature inconnue. Notons que quelques temps plus tôt, le Pr Palin avait indiqué que ce que nous nommions jusqu’à lors “vaisseaux inconnus” étaient en fait des vaisseaux Thargoids. Nous ne pouvons pas douter du fait que la chaîne de commandement à bord de ces croiseurs avait cette information à l’esprit lorsqu’elle a dit être attaquée par des vaisseaux inconnus. Sauf à avoir vécu reclus hors de toute information, la hiérarchie du bord savait que ce que nous nommions jusqu’ici “vaisseaux inconnus” étaient des vaisseaux Thargoids. Donc pourquoi avoir parlé de vaisseaux inconnus concernant leurs assaillants ? La rédaction de The Onionhead pense, pour sa part, et jusqu’à preuve du contraire, que ce convoi n’a pas été attaqué par des Thargoids et qu’on veut nous le faire croire. Et il semble bien que ça marche. A la suite de ces découvertes, personne ne remit en cause la version officielle nous annonçant que les Thargoids avaient attaqué et totalement détruit ce convoi. Notons également que ce convoi transportait le fruit du larcin d’un commando fédéral, des données volées au Pr Palin peu de temps avant.

 

Dans le même temps, Pleiades Resources Enterprise poursuivait son expansion dans Pleiades Sector au nom des intérêts fédéraux.

 

C’est également durant cette période que le dernier message transmis par le Cmdr Salomé fut retrouvé, son testament en quelques sortes. Dans ce message, elle confirmait les journaux de Teorge que Raan Corsen, Tsu Annabelle Singh et Yuri Nakamura avait pu transmettre le 29 avril 3303, journaux enregistrés par Rebecca Weston. L’une et l’autre disait qu’une organisation tapie dans l’ombre, très puissante, manipule encore aujourd’hui les mega-corporation et les superpuissances dans le but de réaliser un agenda dont la finalité nous est totalement inconnue.

 

Les choses sérieuses commencent.

 

Le 3 juillet 3303 débutait Operation Sirius Business répondant à l’appel posthume de Salomé en s’attaquant à Sirius Corporation.

Le jour suivant, c’était au tour de Deus Ex Machina Initiative (voir l’article  Libérez Palin !) de débuter. Cette dernière n’est pas une opération à proprement parler mais regroupe un certain nombre d’opération en cours ou à venir destinées à pousser l’organisation agissant dans l’ombre évoquée par les Cmdrs Weston et Salomé à en sortir. Visiblement, Deus Ex Machina Initiative faisait suite aux divers éléments rendus publics dans nos colonnes.

Plusieurs opérations sont donc menées conjointement et de façon coordonnées :

Singularity Movement, demandant que les fédéraux quitte Pleiades Sector et lève l’assignation à résidence pesant sur le Pr Palin (voir les articles Oresrians, Singularity Movement, Blocus de Procyon, et Libérez Palin !), et Operation Burn Elites (voir l’article [Latest News] Outbreaks, Sirius, Pleiades Sector), reprenant les mêmes revendications que celles annoncée par Singularity Movement, associées à celles de la levée des permis nous empêchant d’accéder à Col 70 Sector (voir l’article Wreaken Wrecked), Barnard’s Loop, Regor Sector et au système HIP 22460.

 

Operation Sirius Business a fait beaucoup de bruit car elle avait été menée de façon assez efficace.

De son côté, Singularity Movement ne disposait pas des même moyens humains et matériels si bien que ces débuts ont été un peu plus difficiles. Une première victoire avait suivi de près la création du mouvement lorsque ses combattants avaient pu mettre en déroute le croiseur Farragut posté à Maia. Mais ça n’était suffisant pour parler de victoire décisive.

Cette victoire s’est produite avant-hier. Aujourd’hui, Pleiades Resources Enterprise ne contrôle plus du tout le système Maia.

 

La lumière est la chose qu’ils craignent le plus.

 

Entre le début du mois de juillet et la fin de ce même mois, nous avons assisté à un changement de stratégie de déploiement de la part de ce Club.

Voyant que sa pièce principale dans Pleiades Sector, Pleiades Resources Enterprise, allait être en difficulté, et ne souhaitant pas que la Fédération apporte un soutien trop voyant à la corporation, un nouvel élément fut déployé dans ce secteur stratégique : The Oracle.

The Oracle est un mega-ship contrôlé par une mystérieuse corporation nommée I.P.S.A.L. Project. Deux autres corporations toute aussi inconnue et tout aussi indépendante ont également leurs bureaux dans le mega-ship : Janus Incorporated et Rational Logistics.

Nous avons immédiatement évoqué tout cela dans nos colonnes (voir l’article L’Oracle de Pleiades Sector), indiquant que, puisque les manoeuvres du Club, par l’entremise de la Fédération, via Pleiades Resources Enterprise, étaient maintenant révélées en pleine lumière, il n’avait plus d’autres recours que de déployer de nouvelles pièces sur l’échiquier, inconnues jusqu’ici. Ceci s’est confirmé avec l’arrivée très récente de Abroin Universal PLC sur la scène.

Toutes ces corporations partagent les mêmes traits.

Elles sont nouvelles, inconnues du grand public et elles s’affichent comme étant indépendantes.

Cependant, il suffit de suivre l’argent pour réaliser que ça n’est pas le cas.

I.P.S.A.L. Project, Janus Incorporated et Rational Logistics proposent toutes trois des missions à destinations de systèmes dans Pleiades Sector contrôlés tout aussi bien par la Fédération que l’Empire tandis que l’opération communautaire lancée récemment par Abroin Universal PLC témoigne clairement de son allégeance à l’Alliance.

 

Tout ceci n’est qu’écrans de fumées cachant d’autres écrans de fumée destinés à cacher un agenda que cette organisation tient à tout prix à conserver secret, quitte pour cela à tuer en toute impunité.

 

Aegis.

 

Et voici qu’aujourd’hui même, notre Pravnet chérie nous annonce la création d’une organisation, Aegis, dont le but serait purement scientifique ! N’oublions pas que dans l’antiquité, sur Terre, Aegis était le bouclier qui rendait le dieu Zeus invincible car la tête de Medusa était placée en son centre et qu’elle pétrifiait quiconque la voyait.

Aujourd’hui, le Club nous montre qu’il a décidé de se cacher en pleine lumière !

 

Mais nous ne sommes pas dupes.

 

Quand la Pravnet écrit : Certaines voix s’élèvent toutefois pour souligner le manque de coordination générale. Nous lisons : de nombreuses opérations destinées à déstabiliser nos efforts en vue de réaliser notre agenda se déroulent actuellement, cela doit cesser.

Quand elle poursuit : Si je ne peux qu’applaudir toutes les initiatives consacrées à l’étude des Thargoids, il me paraît évident que nous serons bien plus efficaces si nous présentons un front uni. Nous lisons : Bravos les gars, vous êtes bien plus efficaces que nous le pensions et nous vous avons sous-estimés, nous ne ferons plus cette erreur et cette fois, nous allons vous opposer un front uni.

 

Nous pouvons aujourd’hui dire sans prendre trop de risque de nous tromper que le Club est composé de membre éminent de la Fédération, de l’Empire, de l’Alliance et de mega-corporations (Sirius et Wreaken Construction & Mining, ou encore Bank of Zaonce, pour ne parler que des plus évidentes).

Nous pouvons également dire que ce Club a un agenda à mettre en oeuvre dans lequel vous et moi ne sommes que des pions que l’on peut éliminer à loisir s’il devient gênant et si l’occasion se présente.
Enfin, nous avons toutes les raisons de douter de la bienveillance de ce Club à l’égard des quelques 6 billions d’âmes qui peuplent notre galaxie, sinon cet agenda sera connu de tous, soumis à l’approbation de tous, sans aucune peur qu’il soit refusé ou modifié.
Une menace pèse sur l’humanité actuellement, et cette menace n’est certainement pas celle d’une invasion des Thargoids, mais plutôt l’absence de transparence et la volonté de puissance de quelques individus riches et disposant d’un grand pouvoir.

 

Qui sait ce qu’ils seront capable de faire ?

 

Cet article sera probablement mis à jour si le besoin s’en fait sentir.