Summer Great Expedition

dans Communauté/Indépendants/Rapports indépendants Par

Depuis que la technologie de nos réacteurs FSD s’est améliorée, l’exploration de l’espace profond en a été considérablement bouleversée. L’époque des pionniers est révolue. La Galaxie s’est réduite et des points auparavant difficile d’accès sont maintenant à la portée du plus grand nombre, moyennant tout de même un effort de longue haleine et une certaine prise de risque.

 

Nos chers dirigeants restent bien au chaud dans la promiscuité offerte par cette petite bulle habitée. Elle semble leur convenir, même s’il est vrai qu’ils s’y sentent à l’étroit, à voir leurs politiques clairement expansionnistes. Ils ont le nez dans le guidon de leurs magouilles, de leurs manipulations, et certains, même, déteste voler dans l’espace. Ils s’imaginent donc que ce qu’ils vivent est grand, beau, et le pouvoir qu’ils exercent ou pensent exercer sur nos vies leur procure la jubilation qu’on peut ressentir lors de la perte de lucidité qui accompagne généralement les accès psychotiques. On ne peut pas leur en vouloir, l’exercice du pouvoir demande d’assourdir les cris de la conscience et l’empathie qui caractérise notre espèce. Il en a toujours été ainsi et cela est encore plus vrai aujourd’hui alors que l’histoire humaine n’a jamais connu de dominions aussi étendus.

 

Les pantins que sont nos dirigeants ont toujours exprimés leur mépris pour la communauté des explorateurs indépendants, et pour cause, elle leur rappelle à quel point ils manquent de recul et la hauteur de la vacuité de leurs ambitions.

 

C’est pourquoi nous allons donner aujourd’hui la parole à cette communauté, et en particulier à une expédition : la Summer Great Expedition, lancée pour rejoindre Beagle Point sur les traces des pionniers de l’expédition Distant Worlds.

Son organisateur, le Cmdr Kazahnn Drahnn, a bien voulu répondre à nos questions.

 

The Onionhead/le Piaf : Bonjour Cmdr Kazahnn Drahnn. Pouvez-vous vous présenter en quelques mots à nos lecteurs ?

 

Kazahnn Drahnn : Bonjour à toutes et à tous, donc je me présente, je suis le Cmdr Kazahnn Drahnn de la LOSP. Je suis aux commandes d’un Anaconda, le “Venator”, que j’ai optimisé grâce aux ingénieurs en classe V pour l’exploration.

Mon équipage est composé d’une trentaine de personnels principalement militaire, même si le vaisseau n’est pas armé, avec tout de même une équipe scientifique afin d’étudier toute les trouvailles éventuelles.

Je suis rattaché, depuis peu, à la division Magellan au sein de la LOSP, ce qui m’a permis de constituer la Summer Great Expedition.

 

TOP : Comment vous est venu l’idée de monter une si longue expédition ? Je rappelle que la Summer Great Expedition est une expédition à destination de Beagle Point.

 

Kazahnn Drahnn : Une soirée du mois de mars 3303 je me trouvais dans le secteur des Pleiades avec les Cmdrs Yuksarr et Kalhaan et nous étions à la recherche du Cmdr Salomé. Après plusieurs heures de recherches dans les systèmes en croisant nos données et en nous renseignant auprès des divers vaisseaux des autres factions à sa recherche, nous avons décidé de cesser les investigations.

Le Cmdr Kalhaan est rentré à Jitabos, puis, Yuksarr et moi-même sommes descendus encore un peu plus bas du côté de 46 Eridani. Nous avons alors pu échanger sur nos futurs projets et l’un d’eux nous était commun. Celui de se rendre à Beagle Point.

C’est ainsi qu’a émergé l’idée de réunir un petit groupe d’explorateur pour nous y rendre.

 

TOP : Combien de pilotes participent ? Sont-ils tous des explorateurs chevronnés ?

 

Kazahnn Drahnn : A l’heure actuelle la Summer Great Expedition compte 79 commandants, dont 46 pour la flotte A et 33 pour la flotte B.

Certains sont des explorateurs chevronnés, d’autres sont des novices. Mais désormais, je pense qu’on peut tous être qualifié d’explorateurs chevronnés, si vous me le permettez. Toutefois, tous, qu’importe leur niveau au départ de l’expédition, ont beaucoup appris durant le voyage. Nous nous sommes tous serrés les coudes dans les moments difficiles, comme le jour où nous avons perdu notre premier SRV lors d’un terrible accident au premier Waypoint dans la Nébuleuse Eta Carina. D’ailleurs, pour la petite anecdote le lieu de l’accident a été référencé dans le “Galactic Mapping Project” sous le nom de “Hathor’s Prophecy”, un mélange du nom des deux commandants impliqués dans le drame.

 

TOP : Une expédition francophone donc, mais j’ai cru comprendre que des anglo saxons et des germanophones étaient également de la partie ?

 

Kazahnn Drahnn : Dans un premier temps, l’expédition se destinait à être exclusivement francophone, voir même uniquement réservée aux membres de la LOSP. Cependant, après réflexion, j’ai décidé d’ouvrir celle-ci à tous les membres de la communauté francophone, afin de faire profiter à un maximum cette expérience à plusieurs de l’autre côté de la galaxie.

Puis, en publiant notre expédition sur le forum de Frontier, plusieurs commandants anglophones ont décidé de participer au périple et c’est avec grand plaisir que nous les avons accueilli.

Enfin, le Cmdr Melbus étant bilingue (germanophone), celui-ci a fait savoir à la communauté allemande que nous partions vers Beagle Point et c’est ainsi que nous avons également pu compter parmis-nous des allemands.

 

TOP : Vous avez eu à déplorer quelques pertes d’après ce que je sais ?

 

Kazahnn Drahnn : Globalement, toute l’expédition s’est bien déroulée.

Mais comme je l’ai cité dans la question ci-dessus, notre première perte fût à déplorer lors du premier waypoint dans la nébuleuse Eta Carina. Un accident impliquant un SRV et un ASP Explorer (voir plus haut).

Puis, nous avons perdu le Cmdr Snake (germanophone) lors du waypoint dans le système Rendezvous Point, celui-ci a mal négocié sa descente sur la planète et a été détruit instantanément.

Ensuite, le Cmdr Mist0 s’est écrasé lors d’une mauvaise manoeuvre en recherchant des geysers ou autre POI sur une mystérieuse planète identifiée dans le Galactic Mapping Project sous le nom de “Heavenly Mists” car très dense en brume et possédant un relief particulièrement escarpé, donc très dangereuse.

Le Cmdr Astrix Swayer a également perdu son Diamondback Explorer suite à des incidents techniques à répétitions.

C’est, pour la flotte A, les trois pertes que nous avons eu à déplorer.

Pour la flotte B, il y a également eu quelques victimes. Le Cmdr Penpenbf a été détruit par une bande de pirate lors de son arrivée à Sagittarius A*, impensable aussi loin de la bulle mais pourtant c’est une réalité. Et le Cmdr Alexis qui a eu des soucis techniques qui ont causé sa perte.

Je crois que c’est à peu près tout.

 

TOP : Ce genre d’expédition est tout sauf une promenade de santé, comme le laissent bien trop souvent entendre les officiels de divers bords. Concernant les deux convois, pourquoi avoir scindé l’expédition en deux convois ?

 

Kazahnn Drahnn : Avoir scindé l’expédition en deux parties est venu d’une nécessité de certains d’entre nous, qui proviennent de la Wing Atlantis, d’effectuer un autre trajet. Leur objectif n’était pas d’atteindre Beagle Point contrairement à nous, mais nous avons tout de même décidé de nous réunir sous une même bannière au moins pour les deux premiers waypoints. Nous avons effectué la séparation de la flotte dans le Hawking’s Gap. Leur objectif était d’effectuer une reconnaissance des bases abandonnées que l’on peut retrouver dans le Hawking’s Gap et le Conflux, tout en passant par Sagittarius A* et Colonia. Ceci à des fins personnelles.

 

TOP : Vous m’aviez dit, off, que la SGE s’était très impliquée dans le Galactic Mapping Project ? C’est un projet que nous connaissons très bien à la rédaction, certains d’entre nous y ont activement participé. Pouvez-vous nous parler de tout ça ?

 

Kazahnn Drahnn : L’expédition est bien entendu partenaire du Galactic Mapping Project. Pour faire bref, la LOSP est l’alliée des Children of Raxxla depuis fort longtemps et nous avons toujours travaillé main dans la main qu’importe les contextes géopolitiques. Cela m’a paru une évidence de nous rapprocher de Erimus Kamzel et du Galactic Mapping Project pour un projet aussi ambitieux.

L’idée est de répertorier toutes les particularités que peut renfermer notre galaxie afin d’améliorer la carte de navigation de tous les pilotes dans leurs futurs voyages au sein de la Voie Lactée.

Actuellement, l’expédition a proposée plusieurs POI et trois ont été retenu pour enrichir la carte galactique :

 

 

TOP : Maintenant que vous disposez d’une plateforme de communication dédiée aux explorateurs francophones, vous disposez de fondations solides pour de futur projets. Avez-vous déjà de tels projets ?

 

Kazahnn Drahnn : La Summer Great Expedition ayant été un franc succès, nous avons d’ores et déjà commencé, effectivement, à penser à d’autres expéditions / explorations plus ou moins longues. Mais je ne peux pas vous en dire plus car elles sont encore à l’état de projet.  

 

TOP : Merci beaucoup de nous avoir consacré un peu de votre temps, et bon vol à toute l’expédition.

 

Kazahnn Drahnn : Je vous remercie également et bonne continuation à votre journal qui est fort apprécié auprès de mon équipage et auprès des équipages des autres vaisseaux également.