Les Thargoïdes sont de retour !

dans Alliance/CIEP/Empire/Federation/Palin/Rapports indépendants/Thargoids Par

Eh oui, ça y est !

Vous avez tous lu hier notre Pravnet chérie nous annoncer avec tambour et trompettes que nos ennemis adorés étaient de retour.

Et c’est tant mieux, parce que franchement, il fallait bien ça pour qu’on arrête de se tirer la bourre.

Comment ça, cela ne nous a pas réunis sous une même bannière ?

Alors là, cher lecteur, ça me déçoit vraiment.

La dernière fois que nos amis nous ont croisés, on a pris une sacré dérouillée hein.

Ah mais c’est vrai, je dois l’admettre si je veux être honnête : tu as à peine plus de mémoire qu’un poisson rouge.

Oui oui, tu as bien lu ! Désolé de te le dire mais c’est la stricte vérité. Te souviens-tu des révélations que Rebecca Weston nous a donné, au prix de sa vie et de celle de Salomé, à la fin du mois d’avril dernier ? Il me semble que non.

 

« Ils savent. Ils savent depuis des décennies, peut-être des siècles. Ils savent que quelque chose est tapi dans les ténèbres et se dirige vers nous. Toutes vos actualités : les guerres, les enquêtes, les disparitions, c’est leur façon de procéder. De se préparer, tout en gardant le silence.

Impossible de pondre une flotte de vaisseaux de guerre sans raison valable, les curieux poseraient bien trop de questions. En revanche, il suffit d’inventer une menace. De se lancer dans un faux conflit. D’amuser le bon peuple en enchainant toutes les manœuvres de diversion possibles. De précipiter les puissances les unes contre les autres. De manipuler les marchés pour faire basculer l’économie. Tout plutôt que de laisser la plèbe commencer à cogiter sur les vrais problèmes. »

C’est plus clair maintenant, ça te rappelle quelque chose ?

Non ? Pas encore ?

« Qui sont-ils ? n’allez pas vous imaginer que les fédéraux, l’Empire ou même l’Alliance sont responsables. Cela va bien au-delà. Le gros de ce que vous pensez savoir est faux. Ce tissu de mensonges a été cousu de fil blanc par ceux-là mêmes qui se sont autoproclamés protecteurs de l’humanité. Ils nous cachent la vérité, tout en nous préparant dans le plus grand secret à la confrontation.

Les malheureux qui tombent sur un pan de la machination… disparaissent purement et simplement. Cette révolution de l’ombre détermine les faits qu’elle veut voir exposer au grand jour, comme elle décide du moment de ces révélations. »

Je pense que maintenant, s’ils t’ont laissé assez de connections synaptiques actives, tu dois commencer à y voir un peu plus clair.

Possible cependant que ça ne suffise pas.

Pour comprendre vraiment ce qui se déroule juste sous nos yeux, et comment la Pravnet tente de nous faire prendre des vessies (des vaisseaux fédéraux détruits) pour des lanternes (par les Thargoïdes), il faut aussi se tourner vers les historiens.

Le plus connus d’entre eux est Drew Wagar, mais ce n’est pas à lui que je vais faire référence maintenant.

John Harper également nous a gratifié d’écrits édifiants à bien des égards, et un en particulier, un documentaire-fiction intitulé And Here The Wheel.

Je ne vais pas te faire l’affront de te fatiguer en te racontant dans le détail tout ce qui se trouve dans cet ouvrage, mais juste t’en faire un petit résumé, au nom de cette vérité historique pour laquelle Rebecca et Salomé se sont sacrifiées et qu’elles nous demandent de garder à l’esprit.

 

L’ouvrage de John Harper s’appui sur des témoignages de personnes qui ont participé aux événements qu’il relate, ainsi que sur des éléments historiques antérieurs aux faits, qu’ils aient ou non été rendus public.

Les travaux des historiens John Harper, T. James et Drew Wagar, c’est tout ce qui nous reste actuellement pour ne pas devenir définitivement des poissons rouges, tout ce qui empêche la Galaxie de ne pas se transformer en un immense aquarium dans lequel nous tournerions en rond pour l’éternité.

Rebecca Weston nous a demandé, avec raison, de nous appuyer sur ces écrits pour nous préparer à la menace qui vient, et qui n’est certainement pas celle que la Pravnet nous pointe du doigt avec l’assurance péremptoire du menteur professionnel.

Salomé terminait toujours ses discours par “Remember”.

 

Très bien, allons-y.

 

Un peu avant la fin du dernier millénaire, tandis que l’Empereur déclinait, et alors que son successeur dans la lignée s’averrait être un gars que la politique n’intéressait pas du tout, lui préférant la pêche, une organisation tapie dans l’ombre décida qu’il fallait l’éliminer afin de mettre le suivant dans l’ordre de succession sur les rails, ce dernier étant, quant à lui, un va-t-en guerre. Cette organisation de l’ombre pensait alors qu’il valait mieux disposer d’un va-t-en guerre à la tête de l’Empire plutôt qu’un Bisounours. Cela servirait mieux leurs desseins : monter l’Empire contre la Fédération, puis contre l’Alliance une fois la Fédération défaite, afin d’unifier sous la bannière de l’Empire toute la Galaxie, parce qu’une menace bien pire que les Thargoïdes ne l’avaient été allait nous tomber dessus.

Les feds, de leur côté, avaient conçu une arme en s’appuyant sur une technologie thargoïdes récupérée lors de la guerre quelques décennies auparavant.

C’est là qu’intervient l’organisation secrète dont je parle plus haut : la CIEP aka the Circle of Independant Elites Pilots, à ne pas confondre avec la Fédération des Pilotes, basée à Shinrarta Dezhra.

La CIEP est une organisation qui fut créée par Oberon Ryder, un des deux fils d’Alex Ryder, fondateur de The Dark Wheel, suite à un différent sur les objectifs que Alex Ryder avait fixé à The Dark Wheel. Le second fils Ryder, Neptune, voulait que The Dark Wheel continue sa quête de Raxxla tandis qu’Oberon voulait retrouver Soontil, planète mythique où, disait-on, les Thargoïdes auraient demeurés quelques temps, laissant de nombreux artéfacts derrière eux. Il semble donc bien qu’Oberon ait finalement réalisé les objectifs qu’il a fixé à la CIEP puisque John Harper nous indique que l’organisation a établi son QG à Soontil.

La CIEP avait appris que la Fédération avait développé une arme d’une puissance destructrice jusqu’alors inconnue, une arme d’une technologie hybride humaine/thargoïdes dénommée “Starburst”.

La CIEP vole l’arme à la Fédération.

La CIEP perd cette arme mais conserve ses plans.

L’arme passe ensuite entre les mains d’un clan de pirate puis finalement retourne à son propriétaire initial : la Fédération.

Le QG de la CIEP à Soontil est détruit durant les événements. L’organisation arrive cependant à sauver les fesses de ses dirigeants et, on peut le supposer, d’une bonne partie des données de ses recherches, y compris la rétro ingénierie qui avait été effectuée sur l’arme fédérale.

J’ai volontairement passé des détails dans lesquels l’INRA, l’Alliance et l’Empire sont impliqués mais je l’indique ici afin que tu comprenne bien, lecteur chéri, que tout le monde est au courant de cette histoire sauf toi.

 

Maintenant que les faits historiques sont posés, la première question que tu dois te poser, cher lecteur, est la suivante : pourquoi les Thargoïdes iraient dézinguer la flotte fédérale qui transportait les informations les concernants découvertes par Palin ? Pour commencer, rien ne dit que les Thargoïdes comprennent notre langage assez bien pour pouvoir intercepter toutes nos communications, mais surtout, les comprendre. Et puis, franchement, est-ce que toi, tu t’intéresserais à ce que se racontent des fourmis dans une fourmilière,  au-delà de l’intérêt scientifique bien sûr ?. Il y a fort à parier que si, en décryptant les communications de la fourmilière tu apprenais que les fourmis avaient compris qui est derrière le doigt qui les écrasent si souvent, ça ne t’en bougerait pas une quand tu gratte l’autre.

Nous sommes aussi insignifiant que des fourmis, aux yeux des Thargoïdes.

Mais admettons que les Thargoïdes nous trouvent dignes d’intérêt à ce point qu’ils décident d’aller dézinguer une flotte de vaisseaux fédéraux, parmis les plus puissants dont dispose ces pantins fédéraux, pour éviter que ces informations ne tombent entre leurs mains. Si l’objectif de cette attaque était de conserver ces données dans l’ombre, eh bien il faut bien dire que c’est raté n’est-ce pas ! Mais surtout, penser cela revient à prendre les Thargoïdes pour les imbéciles qu’ils ne sont certainement pas. A leur place, moi, c’est Palin que j’aurais été dézinguer.

Je te le dis, lecteur adoré, tout ça pue l’arnaque à plein nez.

 

Maintenant que tu en es là de ta lecture, relis donc ce torchon de la Pravnet, tu vas te marrer http://news.galnet.fr/en/galactic-news-the-thargoids-have-returned/

 

Voilà, j’en ai fini pour aujourd’hui.

J’espère que je ne t’ai pas trop ennuyé avec ces histoires du passé. C’était pour ton bien, afin que tu ne te laisse plus enfumer par la Pravnet.

 

[Edition de l’article au 19 juin 3303] :

Des éléments nouveaux ont été portés à notre connaissance.

Ces éléments indiquent que le message que diffuse le Farragut a finalement été décrypté.

Le voici :

Unknown vessels detected.
Vaisseaux inconnus détectés.

Serverpurge failed.
Echec de la purge du serveur.

Ship assets liquidated.
Personnel de bord liquidé.

Payload destroyed.
Charge utile détruite.

Ship status lost.
Status du vaisseau : perdu.

(source, Cannon : https://www.youtube.com/watch?v=PeADQGuJyS4 et à partir de https://forums.frontier.co.uk/showthread.php/355713-Alien-archeology-and-other-mysteries-Thread-10-The-Canonn?p=5611753&viewfull=1#post5611753).

Par ailleurs, l’examen détaillé des dégâts constatés sur le site HIP 17044 mettent en lumière des éléments pour le moins curieux (pour le détail, voir ceci : https://forums.frontier.co.uk/showthread.php/355713-Alien-archeology-and-other-mysteries-Thread-10-The-Canonn?p=5612453&viewfull=1#post5612453).

Pour résumer brièvement, au milieu des épaves bien touchées des vaisseaux militaires de la flotte qui escortait les données de Palin, on trouve un relai de transmission intact. C’est ce relai de transmission qui émet en boucle THARGOIDS RETURN.

Nous avons donc : un message qui fait état de l’attaque d’une flotte fédérale par des vaisseaux inconnus, flotte  totalement détruite par l’attaque, et un relais de transmission intact qui émet un message qui identifie les vaisseaux inconnus comme étant des vaisseaux Thargoids.

Ne crois-tu pas, lecteur adoré, que si la flotte avait été attaquée par les Thargoids, elle les aurait clairement désignés dans le message émis par le Farragut, surtout si on émet l’hypothèse que c’est bien l’équipage du Farragut qui a déployé le relai de transmission trouvé intact et qui lui, nous désigne clairement le « coupable » ?

Tout ceci me semble bien tiré par les cheveux, surtout mis en regard des points soulevés plus haut.

En science, on emploi le Rasoir d’Occam pour définir les termes d’une hypothèse : « Les multiples ne doivent pas être utilisés sans nécessité. », autrement dit : toutes choses étant égales par ailleurs, c’est très certainement l’hypothèse la plus simple qui se vérifiera. Il nous donne un filtre efficace pour définir les hypothèses qui valent la peine et celles qu’on doit évacuer.

Et ici, si l’hypothèse la plus simple va à l’encontre des apparences. Elle nous dit : les Thargoids sont bel et bien de retour mais nous ne savons rien de leurs intentions, mais surtout, ce ne sont pas les Thargoids qui ont attaqué cette flotte mais quelqu’un qui veut nous le faire croire.

A toi cependant, lecteur chéri, de te faire ta propre opinion.

 

[Edit du 20 juin 3303]

Et, comme à son habitude (sauf bien sûr lorsqu’il s’agit de se mettre en avant après avoir décrypté quelques trucs), le Canonn Interstellar Research Group ne nous apprend rien de plus que nous ne sachions déjà, excepté, peut-être, contribuer à l’accroissement du sentiment de peur diffusé par les superpuissances hier (exception notable faite de l’Alliance).

Rapport indépendant : Le Cannon réagit à l’actualité